Historique

ligne.png

Historique

CFFNOO – De 1992 à 2012

Connu sous le nom Comité des femmes francophones du Nord-Ouest de l’Ontario, c’est en 1992 que le CFFNOO fut formé par des femmes bénévoles qui voulaient offrir des programmes de sensibilisation sur la violence faite aux femmes.  Une subvention de la Direction générale de la condition féminine de l’Ontario a permis d’effectuer ce premier travail.  De 1992 à 1998, le CFFNOO supportait sa programmation en offrant, à chaque année, des ateliers  et des programmes d’éducation populaire et de sensibilisation aux femmes francophones du Nord-Ouest,  grâce à des subventions de divers ministères fédéraux et provinciaux.  

Avec la mise en place de la ligne téléphonique régionale sans frais en 1998, l’organisme s’est incorporé sous le nom Centre des Femmes Francophones du Nord-Ouest de l’Ontario et le mandat du CFFNOO s’est en quelque sorte précisé.  D’abord subventionné, à titre de projet pilote,  par l’Office des affaires francophones de l’Ontario, les trois sites de Thunder Bay, Geraldton et Marathon ont été assignés pour assurer, en partie, le soutien de la ligne d’écoute et de crise 1 877 Fem'aide et offrir des services connexes en français aux femmes victimes de violence, d’agression à caractère sexuel ou de toutes autres formes d’abus. 

Le financement du CFFNOO et de la ligne régionale a été assuré en 2002 par le ministère du Procureur général. En avril 2006, la ligne d’écoute régionale a été reconstituée comme une ligne provinciale sous la tutelle de l’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF) et  financée par le ministère des Services sociaux et communautaires.  Les partenariats pour l’opération de la ligne régionale ont été atténués.  Depuis, les femmes francophones victimes de violence, provenant de n'importe où en province, peuvent  composer un seul numéro de téléphone pour recevoir du soutien et obtenir de l'information sur les services disponibles en français dans leur communauté.  Cette ligne 1 877 Fem'aide (877 336.2433)  répond aux appels 24 heures par jour, 7 jours par semaine.

Après plusieurs années de travail et de revendication, le CFFNOO a complété, en 2005, les démarches nécessaires pour  devenir un centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) et est maintenant financé par le ministère du Procureur général pour offrir des services à temps plein à partir de ses bureaux à Thunder Bay et Geraldton.  Les travailleuses sociales de l’organisme sont qualifiées pour offrir des services directs de counselling, d’accompagnement, d’intervention, de groupes de soutien et d’assistance pratique ainsi que des services connexes de consultation, de références et d’aiguillage.    Le CFFNOO offre également des programmes de prévention, la formation de nos bénévoles et de l’information à travers nos centres de ressources.

Au cours des années, avec l’appui financier de différents ministères fédéraux et provinciaux, le CFFNOO a réussi à offrir un grand nombre de sessions de formation et ateliers de sensibilisation pour les femmes francophones à travers tout le Nord-Ouest de l’Ontario. En voici quelques exemples : 

  • En 1998, grâce à une subvention de Condition féminine Canada, un Forum a été organisé portant sur des questions importantes qui touchent les femmes de près ;   la violence faite aux femmes, la santé, l’économie et l’éducation.  Quelques quarante-cinq femmes ont participé aux ateliers et ont développé des plans d’actions locaux pour l’avancement des droits des femmes en milieux minoritaires.

  • En 2007, au delà de soixante femmes ont participé à une conférence régionale intitulée « Étape par Étape : Briser le cycle de la violence » en réponse au besoin de formation sur le système judiciaire.

  • Pendant plusieurs années, le ministère du Nord, des Mines et des Forêts a accordé une subvention annuelle au CFFNOO pour offrir des ateliers dans plusieurs localités et distribuer du matériel éducatif et de l’information aux femmes francophones des régions éloignées de l’ouest du Nord-Ouest de l’Ontario.

  • De 1999 à 2004, l’Office des affaires francophones a accordé au CFFNOO l’appui financier pour produire cinq livrets originaux en langage simple sur la violence et l’agression sexuelle,  l’abus des femmes âgées, des adolescentes, des femmes vivant avec un handicap  et des femmes marginalisées.   Ces livrets ont été imprimés à nouveau et distribués à plusieurs reprises dans tous les centres de femmes, CALACS, maisons d’hébergements et organismes qui oeuvrent pour contrer la violence sous toutes ses formes en Ontario français.

  • En 2002, un livret et des fiches d’information sur « Les abus subis par les femmes : Qu’est-ce que c’est? » ont été publiés et distribués conjointement avec  le Centre Victoria pour femmes de Sudbury, grâce à une subvention de la Direction générale de la condition féminine du ministère des Affaires civiques, de la culture et des loisirs de l’Ontario.  En 2011, ce livret a été adapté, mis à jour et publié par le CFFNOO,  grâce à l’appui financier de l’Office des affaires francophones.  Le livret et quatre trousses sont  disponibles sous le nom « La violence, c’est …?des réponses à tes questions ».  

  • Le financement du ministère du Patrimoine canadien a permis, pendant plusieurs années, d’offrir des activités de sensibilisation pour les femmes à Thunder Bay et en région pour rehausser la  connaissance de leurs droits en tant que femmes et en tant que francophones.

  • Le CFFNOO  fait partie des programmes de prévention de la violence en milieu scolaire, parrainé par le ministère de l’Éducation de l'Ontario, depuis leur tout début. À partir de 2006, en partenariat avec le Conseil scolaire de district catholique des Aurores boréales (CSDCAB) et le Centre ontarien de prévention des agressions (COPA), le CFFNOO a offert les programmes suivants dans toutes les écoles du CSDCAB et du Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario : ESPACE préscolaire, ESPACE élémentaire, ESPACE 7 & 8,  ESPACE personnel, Riposte et Agir ensemble, En partenariat avec le COPA, des ateliers sur l’intimidation à l’école tels que  le  « Pouvoir de changer »   et « Parlons-en! »  sont aussi destinés au personnel scolaire.

  • Nos instructrices qualifiées offrent le cours d’autodéfense « INSTINCTS » aux femmes et aux jeunes filles âgées de 16 ans et plus, depuis plusieurs années. Le programme « Franc-parler » est un nouveau programme de prévention des agressions destiné aux garçons et aux jeunes hommes  de la 11e et 12e année.  Il est offert en parallèle avec INSTINCTS.

  • Depuis 2009, le CFFNOO contribue à faire la promotion de la campagne « Voisin-es, ami-es et familles » qui vise à sensibiliser le public aux signes de la violence faite aux femmes, pour permettre aux proches d'une femme qui risque d'en être victime, ou d'un homme violent, d'apporter leur aide. 

Notre organisme est associé à des organismes provinciaux qui supportent son mandat.  Nous sommes membre du conseil d’administration de l’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF), du Centre ontarien de prévention des agressions (COPA) et de la Table féministe francophone de concertation provinciale. Sur une base régionale,  le CFFNOO est membre de l’Association des Francophones du Nord-Ouest de l’Ontario (AFNOO) avec laquelle plusieurs partenariats ont été formés pour mieux desservir les femmes francophones du Nord-Ouest.   Le CFFNOO est un des membres fondateurs de la Coopérative du regroupement des organismes francophones de Thunder Bay Inc. (ROFTB) et membre actif de son conseil d’administration.  Le CFFNOO siège également sur le comité consultatif du projet « Centre francophone multiservices » pour représenter et revendiquer le développement de services de santé mentale en français.

Nous travaillons conjointement avec le groupe Féminin Pluri-Elles à l’organisation d’activités et d’ateliers pour les femmes quand le sujet porte sur le domaine de la sécurité des femmes.   Pour la rédaction des fiches sur « Les abus subis par les femmes... qu’est-ce que c’est? », le CFNOO a travaillé de pair avec les centres d’alphabétisation  Alpha Nord-Ouest et Alpha Thunder Bay.  Comme les femmes sont doublement victimes quand elles possèdent un faible taux d’alphabétisation,  ce rapprochement est essentiel pour bien les desservir.  Dans le domaine de la santé et des aînées, le CFFNOO joint ses efforts à ceux de L’Accueil francophone de Thunder Bay et du Comité  de travail - Services de santé en français, vers le développement et l’amélioration des services existants. 

En 2006, un plan stratégique triennal 2006-2009 a été complété et a donné au CFFNOO une vision, une mission et des buts et échéanciers précis pour réaliser ses objectifs. Une mise à jour a été  effectuée et le plan stratégique 2009-2012 a continué à guider l’organisme dans ses démarches pour contrer les agressions à caractère sexuel et les abus faits aux femmes francophones du Nord-Ouest de l’Ontario.   Une  deuxième mise à jour a été faite et le « Plan stratégique 2012-2015 » a été adopté par le conseil d'administration en janvier 2012. 


DE 2012 JUSQU’À PRÉSENT – CENTR’ELLES

Pendant l’élaboration du plan stratégique 2012-2015, il est devenu très clair que le nom actuel de l’organisme n’offrait pas une image de marque claire et précise. Le conseil d’administration et les membres du personnel se sont mis au travail pour la recherche d’un nouveau nom et d’une identité qui pourrait mieux représenter l’organisme. Au cours du processus, l’organisme a eu l’opportunité de travailler avec une firme de marketing pour développer la nouvelle image et établir un plan de marketing régional pour la promotion du centre, avec son nouveau nom et sa nouvelle image. Ce  travail  réfléchi de recherche et de développement a porté fruit et les membres du  conseil d’administration ont convoqué une assemblée générale extraordinaire (AGE) pour faire les amendements nécessaires au Règlement administratif.
 
Les membres présentes lors de l'assemblée générale extraordinaire ont ratifié le Règlement administratif pour changer le nom de l'organisme à Centr'Elles - Centre des femmes francophones du Nord-Ouest de l'Ontario, le 17 mars 2014. 

En décembre 2014, les membres du conseil d’administration et le  personnel de Centr’Elles se sont engagées dans l’évaluation du dernier plan stratégique et la révision de leur vision, mission et valeurs. Elles ont déterminé les chantiers d’action et les stratégies  pour le développement du plan stratégique 2015-2018, qui a été accepté par le CA en janvier 2015. 

Centr’Elles continue à participer et contribuer de façon significative à la diffusion de campagnes médiatiques, entre autres  les campagnes provinciales de Fem’aide, Voisin-es, ami-es et familles et  Traçons les limites de l’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes. Centr’Elles a été un partenaire clé dans  la conception d’une nouvelle campagne bilingue pour mettre fin à l’exploitation sexuelle avec un comité de la ville de Thunder Bay.

En 2014-2015, le siège social à Thunder Bay et le bureau satellite de Geraldton ont déménagés dans des nouveaux locaux.  

Centr’Elles demeure le seul organisme de la région du Nord-Ouest à offrir des services en français aux femmes francophones qui ont subi une agression à caractère sexuel ou toute autre forme de violence. Le travail d’éducation et de prévention effectué auprès du milieu scolaire continue et assure l’inclusion des enfants dans le travail de prévention de la violence. Notre organisme bénéficie d’un engagement franc de la part tant des travailleuses que des bénévoles et ce, par le biais des expériences, des expertises et de la connaissance des ressources externes par l’ensemble des membres composant la corporation. De plus, l’approche face au travail d’équipe, l’écoute auprès des femmes et l’accessibilité des intervenantes et des services assurent à Centr’Elles une bonne crédibilité et une visibilité accrue. 

Révisé en novembre 2015